Nous, Conteuses en Tandem, sommes conscientes de la gravité de la situation sanitaire et des nécessaires mesures de protections à prendre.

 

Il n'en reste pas moins que le trouble que nous ressentons aujourd'hui n'est plus une "simple" frustration.  Comme tant d'autres artistes, nous ressentons un grand désarroi devant ce que nous vivons aujourd'hui. Outre la question de n'avoir pas pu, ou si peu, faire notre métier et être en relation directe avec notre public, nous nous demandons : qui sommes-nous ? Un.e artiste peut-il vivre sans créer, sans jouer, sans public ? Que faire à présent et qu'allons-nous devenir ? Pourrons-nous un jour reprendre notre métier ?

Nous continuons à répéter des spectacles en espérant qu'ils auront lieu, à travailler nos projets de nouveaux spectacles même s'il est difficile de travailler sans aucune projection possible dans l'avenir.

 

Le conte à travers un écran nous semble un piètre pis-aller et ne peut, à notre sens, constituer une forme nouvelle et pérenne du spectacle vivant.

Nous gardons cependant l'espoir et l'intention de retrouver notre public, de retrouver le chemin des salles, médiathèques, crèches et tous lieux avec lesquels les Conteuses du Tandem ont l'habitude de travailler.